Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
créatiane

la maison des grenadières

29 Avril 2016 , Rédigé par créatiane Publié dans #broderie

Vous vous souvenez peut-être de ces broderies qu'arboraient les vêtements ou couvre-chefs de nos administrations. Ces broderies d'or se faisaient dans la Loire, plus précisement dans le bassin de Noirétable.

Après la période la plus faste (entre les 2 guerres), ce travail de précision a petit à petit disparu. Les nombreuses commandes se sont taries, et avec elles la transmission de ce savoir qui n'intéresse plus guère les jeunes femmes. Il n'en reste que 2 actuellement.

Elles brodent encore pour les habits d'académiciens. Très peu pour la haute-couture, les canetilles dont elles se servent pour broder sont trop lourdes pour des supports en soie ou en mousseline.

Les photos étant interdites à l'intérieur du musée, je ne peux que vous offrir celles de la vitrine qui ne sont pas de très bonne qualité, mais vous pouvez visionner la vidéo jointe qui vous expliquera le tout plus en détail.

la maison des grenadières
la maison des grenadières
la maison des grenadières
la maison des grenadières
la maison des grenadières

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DEFILENCADRE 11/01/2017 12:44

Je viens d'admirer ta carte chez Viviane. Comment vas-tu ? Nous n'avons plus de tes nouvelles, quel dommage, j'aime beaucoup ce que tu fais. J'en profite pour te souhaiter une belle année. bises EVELYNE

Frédérique 30/10/2016 13:54

Merci pour la visite !

Bernadette 30/04/2016 22:38

Et oui, encore un art qui risque de se perdre. Comme pour beaucoup d' industries qui ont délocalisé, cette broderie coûte moins cher, ailleurs.
J' ai eu plusieurs fois l' occasion de rencontrer ces grenadières lors d' expos. C 'est remarquable. Au Centre de la dentelle du Puy, il y a des stages de broderie or où l' on peut apprendre.

Bernadette

DEFILENCADRE 30/04/2016 15:47

Le reportage est passionnant. Je ne m'étais jamais demandée comment pouvait être brodés ces uniformes et ces couvre chefs. C'est vrai que maintenant c'est une passion mais avant les pauvres brodeuses pas reconnues le faisaient uniquement par nécessité. J'adorerai voir ce musée. Merci de m'avoir fait découvrir ces grenadières. bisous EVELYNE

celle qui rêve 29/04/2016 22:25

je suis ravie de voir qu'il y aussi des très jeunes femmes que la broderie passionne. Merci pour la petite vidéo intéressante.